Chaque parent devrait avoir le droit à une place à 8,50 $ dans les services de garde pour leur enfant

Projet de loi libéral :

Ce projet de loi a pour but de garantir un droit à une place en service de garde pour tous les enfants. Accepterions-nous qu’un enfant de 7 ans ne puisse fréquenter l’école primaire parce qu’il n’y a pas assez de places? Accepterions-nous, comme parent, de nous faire répondre  « on va mettre son nom sur une liste d’attente ». Évidemment que non.

Il est temps

de changer

de paradigme

Dominique.png

Comment y parvenir ?

 Signez la pétition 

pour que l’accès aux services de garde à 8,50 $ devienne un droit au Québec :

02.png

Le réseau des services de garde éducatifs à l'enfance a fait ses preuves. Pour nous, l'impact bénéfique des services de garde sur l'épanouissement des enfants est incontestable. C'est la première raison pour laquelle tous les enfants devraient avoir droit à une place.

pour lire le projet de loi déposé par Marc Tanguay
 
01.png

Modifier la loi sur les services de garde éducatifs à l’enfance afin d’intégrer un droit à une place en service de garde, soit un droit similaire à celui prévu dans la loi sur l’instruction publique.

02.png

Compléter le réseau d’ici 5 ans pour que les 51 000 enfants en attente d’une place en service de garde aient tous une place, notamment en priorisant la création de places poupons (0-18 mois) et en milieu de travail.

03.png

Pour que tous les parents payent le même prix : convertir 67 000 places non subventionnées en services de garde en places subventionnées en 5 ans.

03.png

Bonifier le salaire de l’ensemble des éducatrices et mettre en place une échelle salariale distincte pour les éducatrices qui détiennent une technique ou une formation universitaire en petite enfance.

Dominique.png

Avoir une place en services de garde ne devrait pas être une loterie ! Nous avons l’obligation de trouver des solutions pour que chaque enfant puisse atteindre son plein potentiel. François Legault doit reconnaître l’ampleur de cette situation et faire en sorte que l’accès aux services de garde devienne un droit pour tous les enfants.

05.png

Créer un programme de formation accéléré en petite enfance similaire à celui créé pour les préposés aux bénéficiaires lors de la pandémie de la COVID afin de recruter et former rapidement 10 000 éducatrices.

Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec

Nous avons l'occasion de faire preuve d’ambition pour nos enfants : nous espérons que la CAQ acceptera d’étudier notre projet de loi.

LOGO_PLQ.png